portrait Fabrice 2016

Fabrice Auvé

Fabrice Auvé, 40 ans, 35360 La Chapelle du Lou du Lac, encadrant chantier paille terre

Paille Terre, matière d’abondance, matière de paix, matière pour bâtir, embellir…matière pour ouvrir les coeurs

Qui suis-je ? où vais-je? décrire son parcours, ses compétences, ses aspirations, quel exercice!  tellement nos vies peuvent être animées, de difficultés, de joies, de passions. Voici après quelques remerciements, un regard que je porte sur ma vie, mon parcours, en cet été 2018.

Je remercie de tout mon cœur, mes parents, ma soeur Myriam partie trop tôt en 2011, toute ma famille, Soazig (compagne jusqu’en 2015 et aussi partie trop tôt ce 8 juin 2018), nos enfants Elie et Coline de 9 et 6 ans, tous mes amis, toutes les personnes rencontrées sur cette Terre qui m’ont aidé à cheminer, à grandir, avec qui j’ai pu et avec qui j’ai plaisir à vivre heureux, à travailler, à participer à tenter d’améliorer les conditions de nos vies à tous sur cetteTerre.

J’ai grandi en milieu rural, à Bédée, en aidant mes parents aux travaux de la ferme, bricoler, souder, réparer.., fait du foot,   eu un parcours catho jusqu’à la confirmation. En 3ème je gagne le cross des collèges. J’ai eu bac S, BTS agricole. Grande aventure à 20 ans, je me suis rendu à vélo au pays-Bas et j’ai ressentie beaucoup de liberté de joie de partir et voyager. Par la suite, j’ai pu faire plein de boulots différents surtout autour de l’agriculture, un peu dans la recherche à l’INRA, l’artisanat, l’animation, « voyager dans les métiers » Quelle chance de pouvoir goûter, découvrir, apprendre tant d’activités! J’ai passé plus de 12 années passionnantes avec le MRJC, mouvement rural de jeunesses chrétienne, une association d’éducation populaire gérée et animées par des jeunes, pour comprendre le monde, et mener des actions en équipes. Comprendre et agir dans multiples domaines différents, de l’activité professionnelle, associative, syndicale, politique, spirituelle…Avec du recul, j’affirme que je me suis régalé…J’y ai trouvé du plaisir, du sens, du goût de vivre, de l’espoir, de la puissance à oser…Cette soif d’apprendre et réfléchir m’a conduit au réseau R.E.P.A.S. puis à une formation bioéthique à la ferme sainte-Marthe, où j’ai écris ce qui me faisait le plus plaisir dans l’agriculture: ramasser les petites bottes de paille, de foin avec la famille, les voisins, les amis… En 2003, je découvre avec Terre de vent à Athée(53) l’existence d’une maison paille sur laquelle j’aide à couler un mortier de chaux et à poser des tomettes.

C’est en 2005 que je décide de filer en stop et découvrir les chantiers botmobil, je suis enchanté par les techniques, les matériaux, la vie d’équipe, les rencontres, les voyages, les échanges, l’oeuvre et la puissance collective… 13 semaines de chantier. Pendant 2 ans, j’habite en caravane sur la ferme de mes parents avec moins d’argent, des années très légères, sobres dans la façon de vivre, abondantes et riches d’apprentissages, de rencontres.

Je démarre en 2009 l’encadrement avec botmobil, m’équipe petit à petit en matériel pour faire des mélanges d’enduit, broyer les fibres, être plus efficace et diminuer la pénibilité. Je m’installe au Lou du Lac tout en participant dans les réseaux associatifs, empreinte, le RFCP, puis les collectifs terreux, paille armoricains, la scic éclis. Faisant fructifier les recherches, les partages d’expériences, j’évolue vers des techniques moins énergivores, moins de sable et plus de fibres végétales. Du coté de l’aventure humaine et de la vie d’équipe, pour permettre à chacun de s’exprimer, j’ai pris l’habitude de proposer aux participants de partager leurs chemins, leurs attentes, leurs ressenties sur ce qu’ils vivent. Je m’inspire de Jacques Salomé, de techniques de communication bienveillante, du documentaire « L’infinie puissance du Coeur », des pratiques développées sur l’altertour. Je m’inspire aussi d’ outils abordés lors d’une formation de 5 jours fin 2016: « mieux agir ensemble », proposée par la dynamo sur Dinan. Suivant l’envie des autoconstructeurs ou des participants , nous pouvons proposer du chantier chantant, des cercles, des câlins collectifs, des jeux, nombreuses activités qui peuvent aider à améliorer la qualité des relations, l’écoute, l’expression de la chaleur humaine, vivre en paix, vivre des ambiances festives.

2017 me fait poursuivre la découverte de l’intérieur du parti d’EELV, où j’accepte d’être suppléant de Gaëlle Rougier, en candidat d’ouverture pour les législatives, parce que je n’en peut plus de toutes ces catastrophes écologiques humaines encouragées, permises par les gouvernements successifs, j’y vois un levier pour agir. Je vis plein de belles rencontres, ressens beaucoup d’amour pour les gens, la planète aussi, du sens, de la profondeur, du vrai, de la sincérité dans ce qu’on exprime…bon score, mais insuffisant pour exprimer nos convictions à l’assemblée. J’ai aussi accepté de revenir prdt d’empreinte, d’être secrétaire du bureau de la MCE (maison de la consommation et de l’environnement à Rennes). Les rencontres des économies positives à Auray avec l’université Terre et Mer sont aussi magnifiques. Je découvre fin décembre les danses de la paix et pratique de temps en temps.

En 2018, je coordonne avec le CPA, le 13 juin, le Printemps de l’écoconstruction à Rennes métropole, on cultive les coopérations… et le bonheur. J’intègre la CAE élan bâtisseur. Je deviens président du conseil de développement du pays de Brocéliande. En juillet j’anime plusieurs journées sur Plélan le grand avec les centres de loisirs, pour sensibiliser les jeunes aux éco-matériaux paille terre et fabriquer des adobes personnalisées pour le mur en terre du pôle enfance. Je participe au festival international de la paix à Besançon avec le MRJC, quel bonheur aussi de revivre cette ambiance cette énergie fougueuse militante d’une jeunesse qui se bouge. Suite aux retours de mes enfants au Lou du Lac, ce plaisir d’agir avec les jeunes, je décide d’orienter une partie de mes actions en ce sens, d’encourager les chantiers participatifs, intergénérationnelles, diverses fêtes, sensibilisations, formations, activités éducatives associant la paille la terre et le vivre heureux…Je m’oriente aussi pour accueillir dans la mesure du possible, sur le lieu de vie que j’habite, d’autres personnes animées par ces idéaux, ces activités, des envies de vie collectives, familiales, spirituelles…

Le secteur géographique que je priorise pour intervenir est à moins de 30′ de mon lieu de vie (ouest de rennes), cela est possible plus loin si besoins spécifiques sans offres plus locales ou pour accompagner d’autres personnes dans leur évolution. J’aime exercer avec les esprits de coopération, de partage, sur des bâtiment publics, professionnels, ou de particuliers. Pour éventuellement échanger ou solliciter mes services d’encadrements, de conseils, vous pouvez me contacter au 06 81 86 15 34 ou fabrice.auve (at) gmail.com, ou  sur facebook

Au plaisir, au bonheur, au sens partagé,

Fabrice

Catégories : Enduits de finition / Pose de Bottes de Paille / Pose de bottes et corps d'enduit / Réhabilitation, rénovation, aménagement intérieur / x Co-président-e